14 – 15 avril 2012 – Santo Domingo, Rep Dominicaine

Bien que nous vivions des vacances très prolongées, le CNED nous aide à garder une vague notion d’alternance semaine/week-end en imposant son rythme soutenu (et continu !) : 6 jours sur sept et pas ou peu de vacances. Après maintes hésitations et d’incessants changements d’organisation, il est maintenant établi que c’est relâche le samedi pour tous les petits ! Et quand c’est vraiment important et justifié, on fait un peu d’école buissonnière. Il suffit de s’avancer suffisamment avant pour avoir 2 jours de repos (méthode Marin), ou de « s’avancer après » et galérer pour rattraper le retard (méthode Théophile). Juliette est hors concours, elle est globalement tout le temps en avance…

C’est ainsi que nous nous autorisons un vrai week-end à Santo Domingo, la capitale de la République Dominicaine, avec nuit à l’hôtel (l’adorable Casa del Sol ) et tout le toutim ! L’aventure, la vraie. Les enfants resteraient bien dans leur chambre toute la journée, tellement ils trouvent ça exotique.

La Taberna Vasca

La ville coloniale, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, concentre nombre de monuments témoignant de la riche histoire de l’île et des Caraibes. Nous faisons un joli tour de repérage le samedi, déambulant sans but précis dans les rues. Enfin, sans but précis, un peu d’hônneteté s’impose : nous cherchons (et trouvons !) la Taverne Basque, nichée dans une antique bâtisse en briques rouges, face aux ruines du Monastère de San Francisco, premier monastère construit dans les Amériques. Nous y dinons divinement de bœuf churrasco, de tapas, de ceviches… un pur moment de bonheur.

Nous consacrons le dimanche à une visite approfondie du quartier. Comme nous nous sentons très concernés par l’éducation culturelle de  nos enfants, nous avons même recours à un guide patenté. C’est une expérience très intéressante, on ne comprend pas un traite mot de ce qu’il nous raconte en anglais… L’espagnol aurait peut-être été mieux finalement. Mais au moins on rigole. Et mine de rien on apprend quand même des trucs (on a un bon guide papier…) : la ville a été fondée par Bartholomeo Colombus sur les bords du Rio Ozama, à la fin du 15ème siècle, puis détruite par un ouragan début 16ème, puis reconstruite de l’autre côté du fleuve. Santo Domingo est la première cité des Amériques et un grand nombre d’expéditions vers le Nouveau Monde partiront des rives de l’Ozama au 16 ème siècle. Nous remontons la très belle Calle de las Damas, visitons le palais de Don Diego Colombus (un des fils de Christobal), la Fortaleza Ozama (plus vieille forteresse des Amériques), flânons sur la place de la Cathédrale Santa Maria et dans les rues alentours. Et parce que c’est un haut lieu culturel qu’on ne peut manquer sous aucun prétexte, nous trainons les enfants engloutir un hamburger au Hard Rock Café (on marque quelques points et redorons un peu notre blason écaillé de parents).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Caraïbes... janvier à mai 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 14 – 15 avril 2012 – Santo Domingo, Rep Dominicaine

  1. Mamie Nicole et Kiki dit :

    L’intégration des fluides n’est pas arrivée jusque la bas ???? Merci pour toutes ces histoires et ces photos

  2. Evelyne Guyot dit :

    Z’avez pas eu de panne de courant ?!! Et bien Isabelle quand je vois ttes ces magnifiques photos…je pense bien à toi pour le travail de tri à venir!!! Merci de ces leçons du monde en couleur et en texte! Mes enfants se régalent ; )
    Bonne traversée à tous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s