28 janvier – 05 février 2012 – Guadeloupe et cie …

28 janvier – Martinique- Dominique

Nous partons au petit matin de la baie du Galion et quittons nos camarades de navigation à la sortie de la passe. Ils redescendent vers le Marin, nous remontons sur la Guadeloupe.

Dominique-Guadeloupe

Comme annoncé sur les fichiers météo, nous  nous faisons malmener au près serré par une mer très grosse et un fort vent de Nord-Est.  La côte au vent se mérite… Jolie récompense quand même : un banc de dauphins vient jouer autour du bateau, l’accompagnant dans des surfs à plus de 9 nœuds ! Il y a longtemps que nous n’en avons pas vu et retrouvons intacte toute la magie de ces rencontres.

Nous passons sous le vent de la Dominique. Le vent nous a poussé un peu (beaucoup) plus vite que nos prévisions et nous avons le temps de remonter tout au nord de l’île pour faire escale dans Prince Ruppert Bay avant que la nuit tombe.

29 janvier – Dominique-Guadeloupe

La mer est un peu plus « tranquille » pour cette nouvelle journée de navigation, et puis on s’habitue… Nous remontons au près, cap sur Grande Terre, tirons un long bord vers Marie-Galantes et atteignons la marina du Bas du Fort en début d’après-midi. C’est dimanche, service minimum : on nous colle au ponton d’accueil des grands yachts, au milieu de voiliers magnifiques. Avec le linge qui sèche aux filières et nos gosses hirsutes, on fait un peu pacoulis…

On doit mouiller à l’ancre au milieu du chenal, puis reculer cul au ponton (3 mètres au-dessus de nos jupes…) : grande première pour l’équipage, nous n’avons jamais eu droit à ce genre d’amarrage. Théophile est à la manœuvre côté baille à mouillage. On avance tranquillement en réfléchissant activement à la meilleure façon de s’y prendre. Et là soudain … l’ancre saute du guindeau et plonge dans le port sans qu’on l’y ait invitée : la chaine se dévide à une vitesse folle et évidemment je n’ai pas de chaussures pour la bloquer avant que les 40 mètres ne trempouillent dans l’eau. Manu (même pas énervé !) arrive à la rescousse, la stoppe net et repart aussi vite à la barre. On remonte tout, on respire à fond, et on reprend du début ! Et je vais mettre mes chaussures… Finalement nous manoeuvrons comme des chefs.

Hélène et Jojo, arrivés quelques jours plus tôt à Ste Anne, ne tardent pas à venir nous voir et nous accompagnent gentiment le lendemain assurer notre avitaillement. Pas de voitures dispo avant mardi matin (ben tiens), et il a encore fallu chercher partout ! Nous bichonnons Zanzibar (grand rinçage à l’eau douce !) avant de récupérer mamie Nicole-papy Kiki et de repartir pour 2 semaines de mouillages sauvages.

youppiiiii !!!! papy mamie !!!!

31 janvier – Les enfants sont surexcités à l’idée de revoir leurs papy-mamie et courent partout dans l’aéroport : je ne sais pas à quel âge ça leur passera… Mais il nous tarde à tous d’être réunis.

01 février – Après une première nuit à quai pour vaguement récupérer du voyage et du décalage horaire, nous partons pour l’îlet Gosier, à quelques nautiques seulement de la marina. Hélène et Jojo ont pris la navette tôt le matin et nous ont réservé un joli carbet à terre.

phare de l' ilet Gosier, Guadeloupe

Pique-nique, baignade, promenade… sympathique petite mise en jambe pour nos nouveaux équipiers. Une fois la nuit tombée, pour une raison inconnue et bien étrange, le bateau évite bizarrement autour de l’ancre et ne suit pas le mouvement des autres navires autour, s’en rapprochant même un peu trop… Nous décidons d’aller nous amarrer à la bouée d’un des bateaux-promenades qui ne vient que le week-end. Nuit tranquille et chouette réveil, à quelques mètres de l’îlet !

02 février – Nous levons l’ancre pour une nouvelle petite nav, à la voile cette fois, pour rejoindre la baie de Ste Anne un peu plus à l’est. Le mouillage n’est pas très fréquenté, protégé par des cailles affleurant la surface. Nous y retrouvons Hélène et Jojo sur la plage des «  Tamalous » : nous sommes sidérés (et plutôt amusés) par la foule qui s’entasse sous les cocotiers. Zanzibar fait sensation ! Jeudi est soir de marché à Ste Anne et nous y faisons une razzia sur les accras, boudins créoles et autres délices… Le ti’punch prend une autre dimension !

03 février – 05 février 2011 – Marie-Galante

Anse Canot, Marie Galante

Nous ne nous attardons pas en Guadeloupe et profitons d’une météo « clémente » pour mettre le cap sur Marie-Galante. La mer de travers nous secoue un peu et nous arrose allègrement. Mais nos équipiers ont le pied marin ! Nous arrivons à l’anse Canot en fin de matinée et tombons littéralement sous le charme de cette petite baie déserte. Un seul autre bateau partage notre mouillage et quitte les lieux en fin de journée. Nous décidons d’y passer la nuit. Quel bonheur de s’éveiller dans ce petit coin de paradis où nous nous sentons seuls au monde ! Nous trainons sur la plage, les enfants jouent comme des petits fous dans les vagues, on ne peut raisonnablement pas envisager de partir, même si quelques bateaux viennent quand même troubler notre solitaire quiétude, week-end aidant…

Grand Bourg, Marie Galante

Nous passons donc encore une nuit dans ce si bel endroit avant de rejoindre Grand-Bourg, la « capitale » de l’île. Le mouillage se fait dans le port mais les guides parlent aussi d’un ponton sensé pouvoir accueillir les bateaux de plaisance. Comme il n’y a plus vraiment de place à l’ancre, nous nous amarrons à ce fameux ponton qui nous tend ses taquets. Les pêcheurs interrogés ne voient aucun inconvénient à notre manœuvre tant qu’on laisse une petite bouée jaune libre d’accès. Soit. Un cata de charter nous emboite le pas (et le quai) et son skipper nous raconte la petite histoire du coin : quand le ponton destiné aux plaisanciers (et financé par l’état) a été livré dans le port, les pêcheurs l’ont récupéré pour leur usage perso, sans qu‘aucun document de réception des travaux n’ait même jamais été signé… Ca laisse rêveur…

Grand Bourg, Marie Galante

Nous revenons rapidement à la dure réalité des choses quand un pêcheur très énervé rentrant au port râle de ne pas pouvoir apponter là où il veut : le cata de charter semble en cause mais il n’y a plus personne sur le bateau. Notre homme se tourne donc opportunément vers nous ! Heureusement que Manu sait lui opposer un calme infaillible. D’autant qu’il y a de nombreuses autres places libres sur le ponton. Notre pêcheur finira bien par se calmer ! On prépare même gentiment un petit café pour lui remonter le moral ! Mais en fait il ne se calme pas du tout. Bien qu’on lui explique une enième fois que ses collègues nous ont autorisés à nous mettre à quai, il s’énerve encore et nous traite de touristes (ce qui est tellement vrai !)… Mais finalement, lassé lui-même de sa litanie,  notre ami se met à quai 3 mètres plus loin. Et nous prenons le café sans lui. Tant pis !

Grand Bourg, Marie Galante

Heureux de nous être fait aussi rapidement des copains sur l’île, nous ne résistons pas à l’envie de partir à la découverte du village et d’aller en découdre avec sa population. Mais bizarrement nous ne nous fâchons avec personne d’autre… C’est dimanche, la ville est calme et déserte. L’escale n’a finalement pas grand chose d’exceptionnel (surtout après l’anse Canot), bien que nous fassions quand même une chouette balade dans le bourg, à la recherche de gaz pour le barbecue…  Peut être manquons nous un peu la magie des lieux, si magie il y a … Surtout les baignades nous manquent et nous avons un peu hâte de repartir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Caraïbes... janvier à mai 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 28 janvier – 05 février 2012 – Guadeloupe et cie …

  1. esteve dit :

    Coucou les voyageurs, nous lisons avec bonheur que votre voyage se passe bien et qu’il vous apporte des expériences inestimable de vie et d’humanité et nous en sommes très heureux. De notre coté ça va bien, Marine a de bons résultats scolaire, Valérie poursuit ses activités au sein de l’accueil de jour du GIHP et moi j’ai repris la musique et j’ai des projets qui se dessinent comme la préparation d’un spectacle musical, le travail sur les arrangements d’un album de quelqu’un de la région, tout en poursuivant mes animations de mariages anniversaires etc… nous pensons fortement a vous et attendons votre retour impatiemment.

    Amitié : Bruno Valérie et Marine et Bali.

  2. bascop dit :

    ola
    quel plaisir de vous lire encore et encore. nous aussi voyageons grace a toutes ces jolies photos.
    rien a redire, juste a profiter. on vous fait plein de bises de printemps du sud de la France.

    Maè France JC

  3. marion dit :

    coucou juju ca va c’est marion j’ai vu tes photos, elles sont vachement belle apres, moi a l’ecole je commence a faire du théatre et toi tu fais quoi ? et aussi je fais du tambourin et j’ai vu les vagues qui etait tres tres fortes.
    gros bisou .

  4. cathy et sa bande (Fabrègues) dit :

    Cool, la suite de mon livre préféré ! Tout a l’air d’aller très bien.
    Superbes retrouvailles avec papi et mamy.. C’est un nouveau concept du repas de dimanche en famille ! Ça donne des idées…
    Vite la suite, bisous

  5. Marie-Virginie dit :

    coucou mes chéris, chéris,
    Que de souvenirs pour moi…. mes 20 ans, les supers week- end à la Désirade, les Saintes
    et Marie-Galante, entre copains… Il y en a eus beaucoup !!!!
    Profitez, profitez… Vous avez bien de la chance !!! et nous, ça nous fait tout plein de soleil
    dans notre grisaille d’hiver dès que nous avons de vos nouvelles, où êtes-vous? vous avez
    dû faire du chemin depuis un mois,
    Prenez bien soins de vous, que des gros bisous de vos cousins de l’Est !

  6. Charlie dit :

    SUPER ENFIN DES NOUVELLE APRES 1 MOIS!!!!
    Super de voire que tout le monde va bien et que ….. tout le monde est bronzé!!!!!!!!
    Super photos et PROFITER UN MAX!!!

  7. Evelyne Guyot dit :

    Hi Hi!!! Ces Bretons y’sont partout!! ; )
    Isabelle pourquoi tu ne parles plus du CNED? les fichiers sont tombés à l eau!!…un coup de gite et hop! Ciao ! Quel dommage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s