25 janvier – 28 janvier 2012 – Martinique, côte au vent

La côte au vent de la Martinique étend ses rivages peu accortes de la pointe des Salines, au sud, jusqu’au parc naturel de la presqu’île de la Caravelle : quelques dizaines de kilomètres de rochers battus par les alizés, où viennent se fracasser les vagues de l’atlantique, des cailles qui affleurent la surface de l’eau comme pour interdire l’accès d’anse magnifiques noyées dans la mangrove ou de plages de sable blanc isolées du monde… La plus grande vigilance s’impose en navigation. Les bateaux de location n’ont pas le droit de venir s’aventurer de ce côté-ci et on comprend rapidement pourquoi. Même avec les cartes nautiques. Les passes (voies « navigables » entre les îlots cernés de coraux) se repèrent sur le papier mais s’appréhendent vraiment in situ, dans une sorte de rite initiatique : on se suit au millimètre, on note les « combines » d’alignement, on veille les consignes sur la VHF… lorgnant les hauts fonds et les rochers peu accueillants, composant avec la houle du large.

Blue Note ouvre la voie : il a longtemps navigué dans ces eaux et connaît parfaitement la zone. Bien que concentrés sur la cartographie pour faire « comme si que »  nous étions tout seul, nous sommes rassurés de la savoir si près et de pouvoir caler notre route dans son sillage ! Mais pour suivre ce fin régatier et son Outremer 55 light, nous gardons avec un optimiste débordant un peu trop de toile pour le vent qui forcit rapidement après notre départ… On finit avec un peu de casse : une came de baume se jette à la mer et la bordure de la GV s’en va flotter plus loin… Impressionnant sur le coup mais pas dramatique. Pour le coup on va devoir garder un ris à poste jusqu’à pouvoir réparer en Guadeloupe… On continue d’apprendre…

Baie des Anglais.

Baie des Anglais

Juste au nord de la « Pointe d’Enfer » (c’est dire…) , la passe est impressionnante : les vagues déferlent sur les cailloux à quelques encablures seulement du bateau, tandis que le vent fort et les vagues nous font surfer.  Mais après ce premier moment de tension, le « Cul de sac des Anglais » est ensuite un havre de paix : pas une vaguelette pour nous secouer. Nous descendons à terre pour visiter un peu le coin mais la mangrove et la végétation ne laissent la place à aucun chemin. Nous nous rabattons donc sur la petite plage pour faire des châteaux et des trous dans le sable, se promener les pieds dans l’eau, papoter sous les cocotiers….  On galère…

Ilet Oscar – La « baignoire à Joséphine »

Baignoire à Joséphine

Le lendemain matin nous appareillons pour remonter un peu plus au nord, vers l’ilet Oscar et la célèbre « baignoire à Joséphine ». Une petite merveille de mouillage. Nous nous aventurons à pique-niquer à terre le soir venu, sous un grand carbet près de la plage. Grand luxe. C’aurait été mieux avec les bougies et les tortillons anti-moustiques (oubliés sur la table à carte…), mais l’aventure c’est l’aventure !

Havre du Robert – Ilet Madame – Baie du Trésor – Baie du Galion

Ilet Madame

Notre dernière navigation nous mène à l’extrémité Est de la presqu’île de la Caravelle. Nous nous arrêtons en chemin piquer une tête dans l’eau claire de l’îlet Madame. Nous avons un coup de foudre pour cet endroit paradisiaque et regrettons de ne pas pouvoir y jeter l’ancre un peu plus longtemps. Il faudra revenir, ne serait-ce que pour la pétanque sous les cocotiers !

Baie du Trésor

Nous repartons en fin de matinée pour la Baie du Trésor et approchons si près de la terre que nous amarrons le bateau à un arbre ! Seul un très irascible vacancier vient troubler la paix de notre mouillage : la vue de nos 3 catas l’irrite et il regrette que notre présence dans la baie puisse être tolérée par les autorités. Il nous photographie même pour en référer en haut lieu ! Les enfants décident alors de construire leur habituel château de sable (avec trous mortels autour), à quelques mètres de leur serviette. Et nous les laissons lâchement  œuvrer. Na !

Chateau Dubuc

Nous descendons à terre, non sans avoir jeté notre ancre sous le bateau, au cas où notre plagiste enragé aurait l’étrange idée de décrocher notre aussière… Nous traversons la mangrove vaseuse et son sinistre enchevêtrement de racines aériennes pour aller visiter le Château Dubuc. Les vestiges de cette ancienne plantation témoignent de l’activité sucrière de l’époque et des conditions de vie des esclaves. Les enfants sont captivés ! mais par de gros bernard-l’hermite dont l’exiguïté des coquillages semble beaucoup plus les amuser que la vue des geôles, pourtant toutes aussi minuscules, où étaient enfermés les esclaves un peu trop véhéments…

Bateau stop à la Baie du Trésor

Nous quittons le mouillage avant la nuit (il n’est toléré que le jour) pour aller nous poser dans la Baie du Galion. Dernière soirée tous ensemble avant de nous séparer pour plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Nous partons demain matin pour la Guadeloupe, via un petit stop en Dominique pour s’éviter une nav de nuit. La météo n’est pas tip top, on va se faire brasser jusqu’à passer sous le vent de la Dominique, mais nous ne regrettons pas ce si joli détour par la côte atlantique de la Martinique !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Caraïbes... janvier à mai 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 25 janvier – 28 janvier 2012 – Martinique, côte au vent

  1. karin dit :

    quel beau voyage! vous etes tout bronzes ça donne envie ces magnifiques photos on voyage avec vous (le bronzage en moins)par contre vous auriez besoin d’un bon coup ciseau et isa tu es toute blonde!!!
    bizzzzzzzz a tous!!!

  2. Salut Zanzibar en Mer

    Dommage que nous n’étions pas avec vous! Cette côte au vent semble vraiment magnifique. Juju nous manque, même si Thibaud rivalise en niveau db…
    A bientôt les amis
    Le Bubu en mer…aussiiii

  3. esteve dit :

    coucou les zanzibaristes. et oui c’est la famille presset/esteve qui vous écrit. depuis votre départ je reconnais que j’ai mis du temps a écrire malgré les insistances de valérie lol je vois que vous vivez quelque chose de grand que ce soit humainement culturellement et cela nous réjouit. nous avons hate de votre retour. de notre coté on va dire que ça va bien, valérie poursuit ses activités au sein de l’accueil de jour du GIHP de sete, quand a moi j’ai des projets musicaux qui se précise, je travaille sur l’album de quelqu’un et sur deux chansons qui pourraient être interprétées par un artiste très connu, je vous en dirais plus quand ce sera du sur. quand a marine sa scolarité se passe plutot bien. voila, nous vous embrassons très fort et bon voyage. ps bonne année 2012 en retard lol

  4. MAILLET dit :

    Coucou la famille zanzibarienne!
    Toujours heureuse de vous lire et de découvrir vos endroits de galère!! C’est pas malheureux quand même qu’un vacancier vienne vous ennuyer alors que vous vous faites connaître et découvrir de si beaux paysages pour nous!! Non mais quand même la planète elle est à tout le monde!!!
    Nous ici plus de neige il semble que le printemps arrive subrepticement!! On voit que les amandiers commencent à nous faire découvrir leurs bourgeons, les branches ds cerisiers commencent à se colorer de rouge et les oiseaux chantent avec les jours qui rallongent un peu plus chaque jour!! Une renaissance pour un renouveau certain! je commence à penser plage, mer soleil, bronzette , farniente!
    Je trouve que les enfants ont grandi, cette aventure source de liberté leur va très bien et leur est bénéfique, ils vont revenir en France épanouis et riches de ce parcours culturel hors temps scolaire!! Que du bon et du bonheur pour eux et vous les parents!!
    Sinon, les garçons étaient à San José , ils ont du théoriquement repartir mercredi si dame météo le leur permettait!!
    Je vous souhaite une bonne nav et à très bientôt de vous lire!!!
    Bisous de la Maman de Stef!

  5. GIGOUT MARTINE dit :

    BONJOUR, LA LECTURE DE CE JOURNAL NOUS A RAPPELE DE BONS MOMENTS A LA MARTINIQUE ET SURTOUT LA CARAVELLE. NOUS SOMMES ALLES A PIEDS SUR LES PETITES PLAGES DE SABLE BLANC AU BOUT DE LA CARAVELLEOU NOUS AVONS FAIT LE TOUR A PIEDS ET,DES SUPERS PIQUE-NIQUES AUSSI.NOUS AVIONS SEJOURNE A TARTANE (ANSE L’ETANG) . LA GUADELOUPE OFFRE DE BEAUX PAYSAGES EGALEMENT ET LES SAINTES. BONNE CONTINUATION. BISOUS MARTINE ET JOEL

  6. delphine dit :

    c’est vrai, ça a l’air d’être une vraie galère ce voyage….

  7. la tribu Mautab dit :

    Quand vous voulez pour la pétanque à l’Ilet Madame!
    c’est le moment pour gagner manu, il doit tanquer un peu et pour tirer , pas tres pratique!
    Et pour le vacancier qui vous embete, z’avez qu’à lui dire que vous bossez vous! Non maissss!!
    Grosses bises à tous et merci pour vos nouvelles!
    Bye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s