22 – 26 novembre 2011 – Boa Vista

Je suis un peu (beaucoup) triste de quitter Palmeira ce matin. Nous devions rencontrer le professeur de l’école primaire et nous nous faisions une joie de pouvoir discuter avec les enfants du village. Mais les impératifs de navigation en ont décidé autrement ! Il faut partir tôt le matin pour rejoindre  absolument Boa Vista avant la nuit. Manu a pensé que me laisser à l’école ce matin risquait fort de nous obliger à reporter notre départ de 24 heures… Comme si j’étais du genre pipelette ! J’estime donc pouvoir me permettre une petite bouderie de protestation à l’encontre du capitaine (pas longtemps quand même, la navigation est trop belle pour la gâcher). J’espère très fort que nous retrouverons ailleurs l’ambiance si particulière de ce village hors du temps !

25 nœuds de vent plein travers nous propulsent sur les flots en direction de notre prochaine escale cap verdienne. Zanzibar fait du 8-9 nœuds avec 2 ris dans la grand voile. Le vent forcit encore un peu et quand nous nous posons  la question de rouler peut être un brin de génois, Juliette proteste avec véhémence : on se traine depuis le départ, il est hors de question de réduite la voilure  maintenant (sic !). Nous faisons de très jolies pointes à plus de 11 nœuds et, à ce rythme, arrivons rapidement à Boa Vista (j’aurais bien eu le temps d’aller à l’école de Palmeira !).

Brainstorming

Nous jetons l’ancre par 4 mètres de fond à peine. Le mouillage est venté, bien que pourtant abrité du vent de Nord-Ouest qui souffle sans faiblir, mais le paysage est plutôt sympathique et dépaysant : le village de Sal del Rei affiche ses maisons et ses barques de pêches colorées, puis la plage s’étend loin au sud, déroulant ses dunes de sable fin au dessus des eaux turquoises. Nous sommes sous le charme. Quelques cabanes sur la plage témoignent de l’orientation touristique de l’île : nous profiterons d’ailleurs sans scrupule des terrasses ombragées pour réfléchir à notre avenir en sirotant des bières, pendant que les enfants se rouleront inlassablement dans le sable.

L’île de Boa Vista est souvent définie comme un petit bout de Sahara perdu au milieu de l’atantique. Après une journée à trainer nos tongues dans le village, en repérage de boulangerie, épicerie, restaus et bistrots, les enfants ont des envies de désert et d’aventure : nous louons des pickups pour emmener tout notre petit monde en balade (3 bateaux, 6 adultes, 6 enfants et un (gros) chien).  Et quelle balade !!

Direction le Sud de l’île, plage de Curralinho, surnommée Santa Monica pour sa ressemblance avec la plage californienne. 10 km de sable blanc, de rivages turquoises, de petites falaises déchiquetées par la mer. C’est magnifique (si ce n’était un énorme complexe touristique à l’architecture un peu étrange, quoiqu’assez discrète, comme sortie des sables). Nous papotons avec un chauffeur de taxi qui promène des touristes et qui nous propose de le suivre dans les dunes jusqu’à la plage aux tortues (qui ne sont plus là en cette saison mais ont laissé quand même quelques trous dans le sable). Les gosses prennent l’air, accrochés à l’arrière des pick-up,  on ne voit plus que leur sourire !

Nous longeons ainsi la côte sur de nombreux kilomètres de piste, nous arrêtant souvent admirer un coin de plage ou un coin de bush. Le contraste des couleurs est saisissant entre la roche brune, le sable tellement blanc, les étendues de pierres noires, les larges vallées où de profondes rigoles creusées dans la terre témoignent de la présence d’on ne sait quelle rivière asséchée ou pluie torrentielle, les arbres qui luttent pour survivre dans ce décor aride, les palmiers…  Nous quittons la piste en fin de matinée et commençons à remonter vers le nord. Nous faisons halte dans le village de Fundo das Figueras et trouvons un tout petit restaurant fort sympathique où nous restaurer : poulet ou cabri local, petits légumes parfumés et même d’excellentes frites maison (nos ados en recommandent 3 plats rien que pour eux, ils ont du mal à suivre en cuisine !).

Avant de rentrer sur Sal Rei, nous ne pouvons pas résister au détour obligé par le Deserto de Viana et allons nous amuser comme des petits fous (4×4, roulades et acrobaties) dans les dunes. On repense au campement de Lampoul (avec un peu plus d’arbres quand même !).

Les enfants sont heureux et …. poussiéreux ! Nous n’échappons pas aux yeux qui piquent et qui grattent le lendemain…  On doit assurer le cned avec le collyre à portée de paupières !

Nous reprenons la mer en fin de journée pour naviguer de nuit : 90 nautiques nous séparent de Sao Nicolao, notre prochaine escale, soit une petite vingtaine d’heures. Le vent, 20-25 nœuds de travers, nous permet de belles pointes (Juliette est contente, les yeux rivés sur le speedo à attendre le record). La mer, de travers, nous permet de bien ranger le bateau : tout ce qui trainait vole et trouve ainsi sa place un étage plus bas. Pratique. (On arrête la cafetière à temps, elle ne nous fera pas le coup 2 fois !). Entre ceux qui résistent et ceux qui s’endorment, le diner est un peu désorganisé : chacun se débrouille quand il émerge. On avance tellement bien qu’il nous faut même réduire un peu la toile pour ne pas atterrir dans le noir complet à Tarrafal.  Un petit coup de vague « pétole » avant le lever du soleil  achève de nous ralentir.  Manu en profite pour pêcher un ENORME poisson ! On ne sait pas quoi, mais c’est vraiment imposant : 150 cm, 15 à 20 kg ! Heureusement que la pauvre bête est déjà occise en arrivant à bord, elle échappe ainsi au  carnage de notre technique (très peu au point encore) de mise à mort… Du coup on peut se consacrer pleinement au lever du soleil sur les montagnes de Sao Nicolao. C’est juste splendide.

Crédit (jolies) photo Boa Vista : adorable Laura, sur Le Bubu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Cap Vert... novembre-décembre 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour 22 – 26 novembre 2011 – Boa Vista

  1. ges-vernier dit :

    Merci de donner de vos nouvelles cela nous permet de voyager nous aussi.
    Guillaume est intrigué à l’idée que vous passiez Noël sur le bateau :
    le sapin ? la dinde ? le Père Noël ?…
    Les vacances approchent. Le samedi des vacances de Noël les cm1 vont voir un match de rugby
    accompagné d’un de leurs parents à Yves du manoir (c’est payé par l’école).
    Cette semaine ils commencent à préparer le marché de Noël après avoir fait la confiture de pommes il y a 15 Jours.
    Demain, c’est l’anniversaire de Guillaume, il est né le jour de la Saint-Nicolas dans le Nord….
    Vous êtes très courageux et vous vivez une merveilleuse expérience.
    A bientôt.

    La Famille Ges-Vernier

    • merci pour ces quelques nouvelles ! Nous raconterons à Guillaume ce Noël pas comme les autres. On va devoir bricoler le sapin nous même et être inventifs pour le diner ! Quand au Père Noël, nous lui laissons une drisse dans le mât pour qu’il puisse descendre ! Joyeux anniversaire à Guillaume et joyeuse St Nicolas. A bientôt

  2. Evelyne Guyot de La Hardrouyère dit :

    je vais m endormir avec l image d enfants sautant dans les dunes avec cet azur tellement évocateur en toile de fond…. merci Isa pour cet appel au rêve…bon vent! Evelyne

  3. Marie-Virginie dit :

    coucou mes chéris,

    Ce petit mot pour vous dire combien nous pensons à vous, c’est quand même extraordinaire
    de pouvoir suivre votre voyage « presque en direct », un véritable feuilleton que nous
    ne manquerions pour rien au monde, du « plus belle la vie » en beaucoup mieux!!!!!!!!!
    quel talent de naratrice ma cousine chérie !!!!!!
    Gros, gros bisous à tous les 5 de nous 5

  4. pascale dit :

    coucou les amis alors ça baigne, on dirait, les enfants sont magnifiques et on l’air super épanouis.
    Bon votre pari est gagné vous pouvez rentrés maintenant.

    Nous on revient de la fête de la soupe, c’était super, on vous a gardé quelques bols. Bizarre on a encore pensé à vous !!!
    On continue notre voyage sur zanzibar avec procuration. On vous embrasse bien fort . A
    très vite

  5. Monique PELLETIER dit :

    Que de belles photos grâce à Laura que je remercie. Par certains côtés, dans les dunes, on se croirait au Sénégal, ou en Mauritanie… (excusez-moi, j’ai voyagé!) ou plus simplement à Ermenonville. Ah Ah Ah !!!
    N’empêche c’est chouette
    Continuez de nous faire profiter de vos « yeux » c’est formidable
    Vivement la suite

  6. delphine dit :

    magnifiques photos ! merci Laura !!! on voit enfin un peu plus Isa !! c’est chouette de voyager avec vous, même si c’est « pour de faux »… Tom voulait vous rejoindre, « en avion , ou en barque s’il faut » (ces ados, toujours dans l’excès), pour dévaler les dunes avec vous… ça me tenterait bien aussi… bisous à tous !

  7. pascale dit :

    marraine julie t’aime. juliette, marin et théophile ça fait longtemps que je t’ai pas vu. il est joli votre bateau. marraine j’t’adore. je t’ai plus vu depuis longtemps.

  8. Tom Rohrer dit :

    super ça a l’air magnifiquement magnifique !
    j’adorerais dévaler une dune de sable en roulade sur à peu près 2km 🙂
    a+

  9. Cécile dit :

    magnifique ! les photos des enfants dans les dunes particulièrement ! j’adore !!!!!!!!!
    on pense à vous encore et toujours et on se projette un peu, je l’avoue, quand on vient passer du temps sur votre site magique…

    gros bisous !
    bon courage aux « cnediens » et à leurs prof !

  10. mamie Coyette dit :

    Que j’aimerais être avec vous pour découvrir tout ce que vous voyez… Aujourd’hui le ciel est gris et je l’imagine beau comme celui que vous avez. Merci Isa de nous faire partager tes plaisirs, tes sentiments… Tout le monde est unanime pour reconnaître tes talents d’écrivain. Une reconversion au retour est envisageable.
    Gros gros bisous à tous. Grâce au blog, vous nous manquez un peu moins et avec les photos, en fait on vous voit plus que d’habitude, d’ailleurs je trouve que les enfants ont déjà changé physiquement.

  11. jacques et maryse dit :

    nou s sommes toujours avec vous! quel plaisir de vous lire.bisous a vous tous bonne mer

  12. GIGOUT JOEL dit :

    BONJOUR A TOUS
    MERCI POUR CES BELLES IMAGES,CELA DONNE DES IDEES DE VOYAGE…..
    LES PAYSAGES PARAISSENT TRES JOLIS ET COLORES .
    NOUS VOYONS QUE TOUT VA BIEN EN CE MOMENT.
    A QUAND LE GRAND SAUT AU LARGE ??????
    ICI,IL FAIT RELATIVEMENT BON POUR LA SAISON…MAIS ON NE PEUT PAS SE BAIGNER
    AMITIES ET BON VENT
    JOEL ET MARTINE DE BOUZIGUES

  13. nicole dit :

    toujous le même plaisir à vous lire et à partager avec vous ces magnifiques paysages… on se répète mais que de souvenirs inoubliables pour tous et, surtout pour les enfants !
    Merci pour le mail d’hier soir, on espère nous aussi vous entendre sur Skype…
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s