08 – 13 novembre 2011 – Tenerife

08 novembre

Arrivée en milieu de journée à Santa Cruz de Ténérife, où nous retrouvons à nouveau la bande des bateaux-copains. Nous arpentons rapidement la ville, à la recherche de réseau internet et de ship chandlers… les jours se suivent et se ressemblent !

09 novembre

Nous partons, picnic en bandoulière, à l’assaut du Teide. La route des crètes est magnifique, découvrant à chaque virage un panorama unique. Le ciel bleu et l’excellente visibilité nous permettent d’admirer Gran Canaria, La Palma (où nous n’irons finalement pas), La Gomera… Nous traversons une forêt d’eucalyptus à faire pâlir d’envie tous les pandas d’Australie. A mesure que nous prenons de l’altitude, la végétation se fait plus rare et fait bientôt place aux lichens et bruyères qui tentent d’envahir les sols volcaniques.

Nous prenons le téléphérique, qui nous emmène au sommet du volcan. Nous ne pouvons malheureusement pas accéder au cratère : le nombre de visiteurs autorisés chaque jour est limité et nous n’avons pas pu avoir de places (c’est un peu le souci de tout faire au dernier moment sans jamais avoir de dates fixes). Nous pouvons néanmoins marcher quelques kilomètres (en tout cas c’est l’impression qu’on a),  jusqu’à un point de vue à couper le souffle (dans tous les sens du terme : nous sommes à je ne sais plus combien d’altitude (on a égaré la brochure….) mais c’est très très haut !). La mer est loin tout en bas, des vapeurs chargées en souffre s’échappent de ci de là et il reste même un petit carré de neige coincé entre des rochers (c’est pas Isola, mais on aura quand même vu la neige cette année !!).

transfert de pâtes

Le retour à la marina est marqué par l’incontournable stop avitaillement. On regrette un peu de n’avoir pas profité du service « livraison-au-ponton » du Corté Inglés de Santa Cruz… D’autant que c’est toujours les mêmes  (donc plutôt les êtres humains à jupe et sac à main) qui s’y collent. Nous innovons un peu en nous laissant accompagner par Théophile et Arthur, de Modus : idée saugrenue, gain de temps nul, énervement maximum. Mais eux se sont beaucoup amusés ! Tant mieux, ça en fait au moins 2… Arrivés à la marina, à 22 heures passées, nous ne trouvons même pas quelques bras musclés pour nous aider au déchargement des 50 m3 de trucs indispensables à une mini-mini-transat de 6 jours : les hommes sont d’abord introuvables, puis apparemment débordés (apéro sur le Bubu, les pauvres…). Ils n’ont même pas pensé à faire dîner la smala des gosses… Je peux vous garantir que la vie sur un bateau rend vraiment très, très zen… Heureusement.

10 novembre

Cned, réparation du pilote automatique, enièmes bricoles à faire… On s’échappe à peine quelques heures en ville pour aller récupérer les mails à une terrasse de café.

11 novembre

Départ de Santa Cruz, au nord, pour San Miguel, au sud. Petite nav de quelques heures en patrouille avec le Bubu, principalement au moteur, avec parfois le génois quand le vent (arrière) daigne se lever un peu. On craque : il nous faut absolument un spi !

Test pour le pilote… qui se déconnecte à nouveau, plongeant le capitaine dans des abîmes de perplexité (pour rester poli)…

Nous arrivons en début de soirée et allons squatter le quai où sont déjà amarrés Blue Note, Modus Vivendi et Bégonia. Il reste environ 26 mètres de ponton pour 25 mètres de bateau cumulés avec Bubu… Il faut être inventif côté manoeuvres (et bien aidé côté ponton !). Nous sommes tellement serrés les uns derrières les autres  qu’une annexe ne passerait pas ! Si on ne sait pas trop comment on a réussi à tous rentrer, on s’interroge franchement sur la méthode à adopter pour repartir… L’héli-treuillage peut-être ?

On va fêter l’exploit sur Blue Note.

12 novembre – Joyeux Anniversaire Ugo !

Il fait moche, ciel couvert et pluie. Les alentours de la marina se limitent à des résidences et des golfs, tout est loin et difficilement accessible à pied. Et on abandonne l’idée de louer une voiture en raison des prix prohibitifs. Coincés à s’occuper du bateau, des gosses et du cned… Y a ambiance sur les pontons ! Sauf pour les enfants, qui pêchent des crabes dans le port pendant des heures, jouent de la guitare, courent d’un bateau à l’autre en rigolant, fouillent les poubelles pour fabriquer des engins flottants non identifiés… et ne semblent pas perturbés le moins du monde par l’atmosphère un peu morose. Ni d’ailleurs par les trucs qu’ils pourraient faire pour aider ne serait-ce qu’une minute dans la journée (laver le pont, ranger un peu leur bazar,  recopier leurs évaluations…). Pas étonnant qu’ils aient cette mine réjouie !

Tout le monde est impatient de mettre les voiles sur le Cap Vert. Les premiers départs sont prévus pour demain dimanche. Nous hésitons encore. Manu change le tableau électrique et soude tout l’après-midi en espérant que ce fichu pilote fonctionnera enfin correctement. Nous voulons pouvoir lui faire confiance avant de partir pour 800 milles.  C’est rigolo de barrer, mais 5 à 6 jours d’affilée, 24h/24, à deux, c’est bof bof…

13 novembre

Départ aujourd’hui. Modus et Bubu quittent la marina dans la matinée : nous faisons passer les amarres de bateau en bateau pour les dégager du quai et leur rendre leur autonomie. C’est assez folklorique ! Nous avons un petit pincement au cœur de les voir partir sans nous, mais il ne faut pas se précipiter (c’est un coup à voir la cafetière se renverser dans les coffres…. Ou à oublier un gosse. Je ne sais pas quel est le pire).

Nous prenons le temps d’aller jusqu’au marché des producteurs de San Miguel, faire le plein de fruits et légumes.  Ca nous aère la tête. De retour sur Zanzibar nous décidons de partir en fin d’après-midi et nous activons pour terminer la préparation du bateau. Le temps de reprendre une météo, de faire le plein d’eau et de gasoil, de récupérer les mails, d’en envoyer quelques uns, … et de changer d’avis ! Finalement nous partirons demain à l’aube, rien ne presse.

Apéro-ponton sur Zanzibar et enfin un peu de réseau pour skyper avec les mamies. Le bonheur !

Avant de vous laisser pour quelques jours, on voulait vraiment vous remercier pour tous vos messages, vos mails, les commentaires laissés sur le blog… Nous les attendons avec impatience à chaque escale ! Il sont la preuve que vous ne nous oubliez pas trop et que vous pensez toujours à nous, comme nous pensons à vous, tous les jours. Nous sommes heureux d’avoir de vos nouvelles, de connaitre vos dernières aventures terriennes. Nous ne pouvons malheureusement pas toujours répondre, faute de connexion internet ou de réseau ad hoc, mais chaque message nous touche et nous conforte dans l’idée ( si tant est qu’il le fallait) que ce n’est certainement pas pour fuir nos amis que nous sommes partis ! Si seulement on avait pu tous vous embarquer sur Zanzibar…  Alors à très bientôt de vous lire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Canaries... novembre 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour 08 – 13 novembre 2011 – Tenerife

  1. reynier dit :

    un petit coucou des bouzi-loupiots qui suivent vos aventures .nous avons bien reçu votre carte nous souhaiterions vous faire parvenir à notre tour photos ,dessins…mais comment faire ?la technologie et nous !il nous faudrait peut-être ton adresse mail ? on attend de vos nouvelles avec impatience on se régale de vous lire . à bientôt gros bisous (un peu enrhumés ces temps ci ! )des bouzi loupiots .

  2. Maman de Stef dit :

    Vous avez vraiment un don d’écriture, j’espère que vous allez avoir l’idée d’écrire un livre sur votre aventure familiale à bord de ce catamaran Zanzibar car à lui tout seul c’est déjà une histoire épique, rajoutez celle de la famille, avouez qu’il y a de quoi remplir des feuilles blanche!!!
    Je serai la première à l’acheter rien que pour le dévorer avec gourmandise!!
    J’aime beaucoup cette petite phrase:
    -plongeant le capitaine dans des abîmes de perplexité (pour rester poli)…Morte de rire!!
    Bisous de la maman de Stef (qui se morfond à Sète et a les pieds qui fourmillent) RIRE

  3. Tom Rohrer dit :

    super les paysages !
    a+
    (bin ouè je savais pas quoi mettre ! :))

  4. moulhade dit :

    Coucou les d’jeuns alors on vous manque !!!! Comment vous dire, depuis que vous êtes partis, vous n’avez jamais été aussi présents dans nos petites têtes. C’est bizarre quand même . Bon on voit que tous se passe bien , vous ne vous êtes rien cassés Vous au moins. Nous, nous sommes super ravis, Matis à 16 de moyenne, c’est le pied, quand on sait par quoi il est passé, il va très bien. Clara grandit et Nel est toujours aussi craquant mais un petit peu chiant quand même, c’est l’age et on en à pour un petit moment. Dom MARCHE enfin sans béquille et ne souffre plus.
    Et moi j’ai toujours autant de plaisirs à servir mes clients à 3OO km/h.
    On vous embrasse fort et bonne traversée.
    Répondre

  5. nicole dit :

    Quel chemin parcouru depuis votre départ ! que de paysages différents, sans parler de la mer jamais pareille… vous devez commencer à être bien dans votre bateau, chez vous quoi ! Même si vous ne nous dites pas tout, on a moins peur… On attend avec impatience les impressions de cette plus longue traversée qui vous donne un avant-gout de celle qui vous attend.

    Bisous et à très bientôt

  6. ges-vernier dit :

    Un petit bonjour de Cournonterral ou il pleut, il pleut, il pleut !!! On va pouvoir faire une rizière dans le jardin !!!
    Les enfants suivent avec étonnement votre voyage… Ils ont été épaté que vous ayez trouvé un calendrier de l’avent chez Ikéa.
    La question de guillaume est est-ce que Juliette a toujours sa Tour Eiffel ?
    Il y a eu les cérémonies du 11/11 au village et les écoles comme d’habitude on participes…
    Bon vent et à très bientôt.

    La Famille Ges-Vernier

  7. Krusty geoffrey dit :

    Et oui… Si seulement tu avais un bateau qui supporterait la moitié de Cournon… Et par rapport a skype, moi j’en ai un de compte skype, ca me plairais de voir la tete chevelue de mon pote Théo et de toute sa famille ! (sauf qu’il faut la connexion pour vous et les bon horaires en meme temps ! Chaud !) BON VENT !

  8. moulhade dit :

    Coucou les d’jeuns alors on vous manque !!!! Comment vous dire, depuis que vous êtes partis, vous n’avez jamais été aussi présents dans nos petites têtes. C’est bizarre quand même . Bon on voit que tous se passe bien , vous ne vous êtes rien cassés Vous au moins. Nous, nous sommes super ravis, Matis à 16 de moyenne, c’est le pied, quand on sait par quoi il est passé, il va très bien. Clara grandit et Nel est toujours aussi craquant mais un petit peu chiant quand même, c’est l’age et on en à pour un petit moment. Dom MARCHE enfin sans béquille et ne souffre plus.
    Et moi j’ai toujours autant de plaisirs à servir mes clients à 3OO km/h.
    On vous embrasse fort et bonne traversée.

  9. françoise dit :

    merci pour nous faire vivre votre voyage ,que de belles photos .on attend avec impatience le prochain récit
    bises à vous tous

  10. GIGOUT JOEL dit :

    QUELLE BELLE AVENTURE, COMME JE VOUS ENVIE DE VIVRE SUR UN BATEAU LOIN DE LA TERRE TUMULTUEUSE . DE PLUS CELA FAIT UNE QUINZAINE DE JOURS QUE NOUS N’AVONS PRESQUE PAS VU LE SOLEIL. JE VOUS SOUHAITE BON VOYAGE ET A BIENTOT. BISOUS MARTINE

  11. F et JP dit :

    Ce blog est un bonheur!
    Tout simplement.
    On est heureux de vous suivre et de vivre un peu votre aventure grace aux commentaires de haute tenue et aux superbes photos

  12. Tonton dit :

    IL VOUS TAU APPRENDRE LE PARTAGE DES TACHES . LA DISCIPLINE …! C’EST LE RESPECT. DES QUARS.a LA MER.
    1_LE 07 a 11
    2_LE 11 a. 03
    3_LE 03 a. 07
    AU PORT. C’EST COMME ONT VEU! …!
    TOUT EN CHANGEANT. LES CORVEES…!
    OK LES PETITS. ?
    BON VENT BONNE MER!
    TONTON

  13. Marie-Jo et Pierre dit :

    Mes chéris,
    Nous suivons et attendons le récit de vos avenures avec autant d’impatience que « Plus belle la vie », c’est pour dire ……
    Isabelle, c’est vraiment un grand bonheur de te lire. Quel humour pour raconter vos bons et mauvais moments ! Tu as un talent fou ! Même que je suis fière d’être ta Tata !
    A cette heure vous devez naviguer… nous vous suivons par la pensée. Cette fois, attention à la cafetière !
    Merci aussi pour les belles photos qui nous permettent de visionner toutes vos découvertes.
    Par moments on se croirait aux abords de la Fournaise à La Réunion … que Sophie peut admirer pour de vrai..
    En terre bretonne tout va bien. Nous avons passé la soirée d’hier chez Pierre-jean et Cécilia
    PJ s’est découvert des dons pour le bricolage! C’est comme sur un bâteau, mais ça ne bouge pas,ce qui est un avantage certain. Et nous, nous avons à nouveau la tête à Venise … où nous repartons le mois prochain…
    Nous vous envoyons plein de bisous à partager entre vous 5

  14. Tatou dit :

    Moi c’est de te lire qui me fait grand grand plaisir !!! Je vous envie un peu finalement !!!Ah s’il n’y avait pas toute cette eau …..peut être ………..;lol
    T’as une façon de decrire le club des 5 qu’on s’y croirait !!Continue, continue, on ne se lasse pas !!!
    Je suis toujours SDF mais ……….j’y crois ! Ca va le faire !!!! Les petits s’habituent tres bien à ma presence à Perols !! Julie ne va plus à la cantine et Ugo trouve merveilleux, d’arriver à midi 5: « pipi et à table » (sic )rien a preparer pour bouffer c’est le top !! 2 jours à rouviac, 5 jours à Perols ou ailleurs et ……….le temps passe !!!
    Je vous embrasse tres tres fort ! Bon vent !

  15. maurizot dit :

    Merci pour ce blog qui vous ressemble tellement et qui nous rejouit à chaque lecture.
    Nous ne rencontrons pas les soucis de connections internet mais pour ce qui est du bazar a la maison des remarques incessantes sur l’etat des lieux des devoirs des grands moyens et petits des courses et de tout le reste! sur terre et sur l’eau je pense que ca ne change pas grand chose!!
    Alors isa console toi , nous ne vous oublions pas et en plus vous nous « nourrissez » aussi de cette formidable aventure!
    nous vous embrassons fort!
    bonne navigation a vous et a tres bientot
    alice simon lucien louise magali et fabrice .

  16. Pascale dit :

    salut la famille Pirate…
    c’est réellement un plaisir de vous lire en ce lundi pluvieux au bureau derrière mon pc (je ferme la porte tellement je ris, c’est trés suspect un lundi matin de rire à gorge déployée!!!).
    Merci pour le message d’anniversaire d’Ugo. Nous n’avons pas encore la connexion internet à la maison mais dés que c’est possible, on fera une rétrospection de tous les messages depuis fin octobre en famille.
    voilà, notre installation se poursuit: accrochage de tableau, IKEA, accrochage de rideau, IKEA, accrochage de luminaire, IKEA…. on est devenu actionnaire d’….IKEA!!!!
    on vous embrasse trés trés trés fort. on pense fort à vous et on attend avec impatience de nouveaux récits.
    Pascale

  17. Michel Kimmel dit :

    Bonjour les Zanzibarres (faute de pilote…)
    Bien sympathiques, ces nouvelles ! Vous avez du beau temps alors qu’à Bouzigues c’est Toussaint en Nord Ecosse depuis une semaine et ce n’est peut-être pas fini !
    Noix de Muscade n’a toujours pas pris la mer, mais ce sera sans doute pour aujourd’hui. Ils auront un sérieux handicap sur vous.
    Nous avons préparé la maison en vue de l’hiver: rangé les chaises longues, ramassé les lambeaux de le toile de la pergola partie en layette lors d’un récent coup de vent, commencé à arracher les plans de tomates et planté les bulbes à fleurs pour enjoliver le futur printemps.
    Comme Ugo, j’ai fêté mon anniv… le 12, avec quelques années de plus…le soleil était dans la bouteille de Clos Vougeot, et dans une bonne séance de cinéma avec « Polisse » à l’écran, formidable mais dur. Mais il valait mieux bronzer à la lumière du projecteur que dans le jardin sous la pluie.
    Merci pour les photos qui nous font voyager en terre inconnue. N’oubliez pas de vous photographier en action qu’on puisse mettre des humains sur les cartes postales !
    Alors, bon vent et à Bientôt
    Michel K de Bouzigues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s