13 – 15 octobre 2011 – Cartagena – Gibraltar

13 octobre

CartagenaNous larguons les amarres à 10 heures, direction le ponton du gasoil, en prévision des longues heures de navigation au moteur qui s’annoncent : nous n’aurons pas beaucoup de vent pour nous accompagner en mer d’Alboran.

Nous quittons Cartagène avec notre nouvel ami pétole… Zéro vent, c’est le calme plat. A l’inverse du Cned, une fois encore plutôt houleux ! Nous commençons à être à court d’arguments. Mais comme ce sont de gentils enfants, on va bien finir par y arriver ! Reste simplement à savoir comment..

joli poissonPetit bonheur du jour : les garçons, qui pêchent en continu à la traine,  attrapent une magnifique dorade coryphène ! Soudain c’est la récré, la vie est belle et l’euphorie gagne les troupes. Mais une erreur de manip renvoie malencontreusement notre bô poisson à l’eau… Le capitaine (qui a fait la bêtise) en est très très très contrarié. Et les enfants très très très déçus. Ce qui n’arrange pas leur défaut de concentration scolaire… Echapper à l’opération « nettoyage de poisson-sang partout-beurk beurk » n’est pas pour me déplaire, mais je me garde bien de fanfaronner eu égard à la morosité ambiante.

La nuit est calme, sans vent et donc toujours au moteur.. Un peu marre d’entendre ce ronron permanent. Une petite houle nous secoue quand même de temps en temps. L’humidité est glaçante, le ciel couvert et l’horizon brumeux. Comme on doit être bien sous la couette !!

14 octobre

écran AIS en mer d'Alboran

Mer d’Alboran. Panne du pilote automatique vers 5h30. Je relaie Manu vers 6h00, un peu gelé à la barre. Il reboot le système et ça repart, mais il doit bien y avoir un petit problème de faux contact qui traine…

Un brouillard épais arrive par babord et nous enveloppe complètement en milieu de matinée. Ca fait un peu bizarre d’avancer sans rien distinguer mais c’est un très bon entrainement de confiance du radar. Il fait toujours frais et très humide.

Petit bonheur du jour : un banc de dauphin vient jouer devant les étraves, c’est magique ! Et le petit manège va recommencer plusieurs fois dans la journée. On ne s’en lasse pas. Même à la nuit tombée c’est encore le spectacle !

La lune perce timidement la couche nuageuse et éclaire faiblement le sillage. On ne voit rien et nous sommes heureux d’avoir opté pour l’option AIS ET radar ! Le froid et l’humidité nous encouragent aussi à rester au chaud : on avance à pas de géant dans notre thérapie « je n’ai plus peur qu’un abruti viennent percuter mon bateau en pleine nuit ».

Notre route un peu au nord nous permet de rester à l’écart des très nombreux cargos qui croisent au large. Nous profitons du courant de la marée descendante côté atlantique pour arriver sur Gibraltar.

15 octobre

Le rocher de Gibraltar

Le vent s’est un peu levé dans la matinée et nous passons le rocher à la voile. Heu-reux ! Nous sommes aux portes de l’Atlantique, enfin ! Et notre esprit, qui n’a pas encore eu le temps de s’habituer au voyage et qui vagabonde toujours entre Navi-Bois et Bouzigues, a du mal à réaliser le chemin parcouru.

Partout le ciel est bleu et dégagé. Sauf sur le rocher… Qui insinue qu’on est bien en Angleterre ?… On se régale d’observer cet impressionant effet de Foehn sur les falaises.

L’équipage du Loustic nous accueille sur la VHF. Ils sont au mouillage devant la marina Alacaidesa. Nous décidons d’aller au port pour essayer de régler tous nos ennuis techniques  avant de repartir pour le Maroc : une fuite d’eau douce rempli régulièrement les fonds de la coque tribord, la pompe de cale babord ne s’amorce pas, la pompe de cale du moteur babord ne fonctionne pas … C’est la fête.

Nous retrouvons Modus Vivendi et Alexïc, arrivés la veille au soir. Pendant que les enfants courent dans tous les sens, Manu diagnostique la fuite : raccord de l’arrivée d’eau du chauffe-eau. Le capitaine répare Manu military, mais il en a marre de bricoler et réparer non stop depuis des semaines sur ce fichu rafiot… alors il s’énerve un peu quand même, coincé au fond de la cale,  plié en huit et demi sous notre couchette, à s’ébouillanter sur le chauffe-eau.

On en profite pour re-nettoyer et assécher parfaitement tous les fonds. Puis on range le bateau. Puis on sort tous les draps et les couettes pour les sécher et les aérer au vent. Puis on étend le linge. Puis on fonce, à pied, à l’avitaillement : 30 min aller et idem au retour, au pas de course … Les enfants sont restés « seuls » à la marina. Leur instinct de survie les a donc inévitablement poussés vers un Modus Vivendi, sympathique bateau d’accueil pour enfants délaissés et victimes de parents défaillants. Soirée pâtes-crêpes avec tous les pauv’ gosses du ponton. Nous les laissons donc à leurs copains et rejoignons les adultes sur Alexïc. Encore un guêt appent…

Nous rentrons à 23 heures sur Zanzibar, avec les lits à refaire, les planchers à replacer, les enfants à doucher, l’avitaillement à ranger… Youpi youpi youpi, vive les vacances !

Demain, visite de Gibraltar et de son fameux rocher ! Enfin un peu de tourisme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Journal de Bord, Méditerranée 2011. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 13 – 15 octobre 2011 – Cartagena – Gibraltar

  1. Eulalie Ferreri dit :

    Marin ,comme toujours dans la lune, comptait tu tes doigts de pieds combien en as tu?

  2. Krusty geoffrey dit :

    Je trouve ca vraiment vachement cool de tomber sur des navires de français et en plus de les revoir a quasiment toutes les escales ! Y doit y avoir une bonne ambiance sur les quais quand meme ! De GROS bisoux et continuez bien votre route vers l’aventure !..

  3. enault dit :

    Même à terre, on est enquiquiné par la plomberie! Mais vous avez en compensation les paysages et les rêves qui se concrétisent, alors…
    Et puis le CNED, c’est presque encore les vacances. Ca va finir par venir l’envie de s’y plonger à fond les manettes.
    Allez, on vous embrasse et on souhaite qu’Isa ne perde pas la main pour nous faire de beaux commentaires qui nous font rire aux eclats

  4. ZAMAI HERVE dit :

    coucou de hervé coach!!!
    énorme, isa, ton journal, on a l impression d’y etre!!!!
    ca a l’air de rouler pour les 3 pas-chouettes,
    dites a théo qu’il a la mega classe en capitaine de vaisseau,l’oeil vers l’horizon au soleil couchant hihi!

    vous etes de sacrés veinards pour les dauphins, ca a du etre un super moment

    c est vrai,nicole,
    que MANU a l air d’un vieux loup de mer, trop bon!

    grosses bises a tous,
    on suit vos aventures pas a pas

    vous etes des aventuriers!!
    génial!
    rv

  5. Cécile dit :

    haha ! un vrai régal de vous lire !

  6. Arnault dit :

    Je vous l’avais dit de prendre l’assistance monde de Navi-bois!!!
    N’ont-ils pas une annexe à GIBRALTAR?! Dommage…..et courrage!
    Cela a due être un grand moment avec les dauphins.
    Pleins de bisous et on attend la suite avec impatience.
    PS: Pour les News du continent, pas d’opération en perspective, juste de la rééducation et de la patience….

  7. nicole dit :

    Que dire devant toutes ces nouvelles ? il y a des moments avec et des moments sans ! c’est ce qui fait la richesse (mais oui) de votre voyage… dans 10 mois, devant un automne maussade à Cournonterral, vous ne vous rappellerez que des moments avec.
    Je disais à Christian ce midi que, 11 mois en arrière, vous étiez venus à St Malo et aviez commencé vos visites de bateau… que de chemin parcouru !
    On est à l’affut de la mise à jour du blog, merci Isa du temps et du talent que tu y consacres, c’est si important pour nous.
    Autre chose, merci mon Manu pour avoir conservé cheveux et barbe ! ne me dépayse pas trop vite, je t’aime en loup de mer !
    Merci aux petits pour leur carte, ça nous a fait chaud au coeur et on s’est empressé de croire qu’on leur manquait vraiment…
    Enormes bisous à vous 5

  8. Tatou dit :

    Alors, ça y est ……………….;l’aventure va vraiment demarrer ???? A vous, bientôt la grande traversee !!!!!!!!!!!!
    On pense tous les jours à vous (on s’occupe un peu aussi: cartons, pots de peinture …….;que la nouvelle maison soit finie pour pouvoir vous y accueillir des votre retour !!!! Et qui sait, avec un peu de chance ………;;;il y en aura 2 maisons à visiter !!! Voyez un peu avec Neptune, Eole ….(Bacchus le soir à l’apero !!!) car moi, j’ai beau demande à notre bon Dieu ………..;ça ne marche pas !!! MDR
    Gros bisous à tous les 5
    Tatou

  9. Sophie dit :

    Bonjour,

    C’est super de lire vos aventures, on a l’impression d’un peu voyager avec vous ….
    Même si je dois avouer que vu la « qualité » de mon pied marin, il est préférable que je reste les pieds sur terre ….. Déjà comme cela, la moindre flag d’eau est toute une aventure.

    Isa, je te souhaite beaucoup de courage pour le CNED qui semble être la grande « galère » de votre aventure.

    A bientôt

    Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s