4 juillet 2011

Expertise à Port Leucate du Grand Soleil qui a eu la très très mauvaise idée de nous percuter il y a tout juste un mois. Je fais le voyage pour assister aux discussions d’experts sur les conditions de l’abordage… Edifiant. Difficile de concevoir que l’honnêteté ne sert à rien dans ce triste monde, si ce n’est d’avoir sa conscience en paix (ce qui est peut être déjà suffisant, finalement). Quand nous aurons à nouveau un tout petit peu d’énergie à consacrer à autre chose que remettre à flot notre bô bateau, nous pourrons écrire un livre.

Dans la lignée, les craintes que nous avions sur le délai de livraison de la poutre avant se confirment : mi-septembre au plus tôt… C’est ce qu’on appelle « la goutte qui fait déborder le vase », ou « le coup de bambou » ou je ne sais quoi encore. Le résultat est que là, vraiment, c’est compliqué de garder le moral.

Le doute s’insinue : où est la frontière entre la persévérance et l’acharnement ridicule ?

La réponse est un Manu qui décide que ce n’est juste pas possible et qu’on va remuer ciel et terre (et fabricants) pour inventer les solutions. Mon homme ce héros… Et c’est plus efficace que de pleurer.

L’autre réponse vient des copines, encore et toujours… Quelle patience. Puis une bonne nuit par dessus et hop la boum c’est reparti !

Publicités
Cet article a été publié dans 2011, Printemps-été 11. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 4 juillet 2011

  1. Tatou dit :

    Allez, on tient bon !!!!! Le cevenol est un testard, c’est bien connu ………………..
    Mais je comprends que « ça foute les boules »! Dans quel monde on vit ???????????,
    Je vous embrasse , « le club des Cinq » , tres, tres fort
    Tatou

  2. PELLETIER Agnès dit :

    Allez mes cousins chéris, tenez le coup !!!
    Il ne faut surtout pas baisser les bras, ni se décourager.
    Quand je me suis aventurée dans le grand défi du marathon, oui j’ai douté, imaginé que je ne pourrais jamais passer la ligne…. et pourtant parfois, je rêvais aussi que je la franchissais enfin !!!
    Et puis ce beau matin d’avril, je me suis engagée au milieu de la foule, la gorge serrée et ma soeur adorée à mes côtés. Au fil des mois, j’avais connu la douleur de la préparation, le doute, j’avais envisagé l’échec mais la volonté m’a permis de surmonter tout cela. Il était midi passé quand j’ai pris conscience que j’étais en train de réaliser « MON REVE »…. Et c’était tellement bon !!!
    Accrochez vous à tout ce qui est positif dans votre projet, tenez tête aux aléas, rêvez des fatastiques prochains jours …. sortez le nez des vagues et voyez le bonheur qui vous tend déjà la main !!!

    • Tu vois le soucis, c’est que toute notre énergie est phagocytée par ce projet et que nous n’avons pas été là pour te voir réaliser ton rêve à toi… il faut que tu recommences pour nous laisser une chance de nous rattraper !

  3. Pascale dit :

    et pour couronner le tout…la bonne copine qui file ses 2 bambins à garder !!! ils adorent tellement leurs parrains et marraines !!! merci Pascale. Mais bon, Julie a un sacré don pour te faire penser à autre chose…elle est branchée sur les piles Wonder !!! et Ugo peut éventuellement te raconter des blagues niveau 3ème si ça te manque…sisi il en est capable du haut de ses 12 et demi (et 1m 68 !!!) bisous et gardez le moral.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s