Transat Bermudes -> Açores / Jour 6

« Le vent va refuser temporairement avant de faiblir significativement avec le développement rapide d’une cellule anticyclonique sur la route ». Traduisez: vent dans le nez accompagné d’une jolie pétole, soit vitesse escargotesque.

C’est bien ce que nous avons depuis l’après midi de ce sixième jour de nav. On savait que nos moyennes à 170 milles ne dureraient pas, mais tout de même, c’est toujours difficile de passer de 7nds+ à 5nds-. Nous voilà donc à tergiverser devant la carte et les instruments de bord:

– faut-il tirer des bords, on est tout de même là pour faire de la voile ? ben oui mais le vent est faible et on avancera pas

– faut-il tracer sur la route directe au moteur ? oui mais ce vent faible quand il s’agit de nous faire avancer, s’avère assez fort pour nous freiner.

Rien de miraculeux n’est sorti de nos tête, on a pris le parti du compromis: on monte au plus près du vent avec un moteur en appui et on accepte d’aller moins vite. Démarrer le second moteur est encore prématuré, et le ratio consommation/accélération n’est pas forcément très positif. Et puis tout est relatif, après tout on vient de passer de 13km/h à 9km/h de moyenne. Même au plus vite, on reste ridicule face au premier cycliste venu…

Ce ne sont donc que de minuscules soucis, et comme dit Alain (il se reconnaîtra) « Ca vaut mieux que de prendre une bonne dépression et 50 Nds de vent pendant 3 jours ». Certes.

L’avantage majeur de ces journées, c’est qu’elles sont sèches. On sort tout ce qui est devenu un peu moite au cours des jours précédents, on ouvre les hublots, etc… on se repose aussi, d’autant qu’on a du mal à prendre le rythme de notre récent décallage horaire. De toutes façons, il vaut mieux s’y faire, car la fameuse cellule anticyclonique est là pour plusieurs jours. Suivant les conseils de notre routeur météo, nous montons vers le nord (cap au 60), attendant une légère bascule du vent vers le N voire NNW, qui devrait nous permettre d’accélérer (mais toujours moins rapides que le cycliste).

Nous avons tout de même passé la mi-parcours en fin de nuit: nous allons donc nous faire un bon foie gras afin de fêter ça dignement. Je vous le dis, finalement ça a du bon la pétole 🙂

Messages personnels: Pas d’enveloppe ce matin…

nos stats du jour – ce matin à 11h30 UTC :

  • Distance parcourue sur les dernières 24h: 124 Milles
  • Vitesse Moyenne: 5,2 nds
  • Distance parcourue depuis le départ: 921 Milles
  • Vitesse Moyenne: 6,1 nds
  • Distance à parcourir sur notre route actuelle: 880 Milles

Zanzibar.

Publicités
Cet article a été publié dans Atlantique Nord... mai-juin 11, Journal de Bord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Transat Bermudes -> Açores / Jour 6

  1. JPE dit :

    même à 9 km/h sans consommer d’énergie, c’est le pied

  2. Tatou dit :

    Ça
    y est !!! vous commencez la réadaptation à notre « bouffe » ?????? Moi, le foie gras et le roquefort ………….je ne supporte plus !!!! MDR
    Ben, ici, mes cocos, y en a du vent …et du grain et ça commence à ……gonfler (pas les voiles !!!!)
    bisous au club des …..6 !
    Tatou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s