Printemps-Eté 2010

Le duel cata vs mono …

Les discussions sont animées concernant le choix de notre futur bateau. Monocoque ou cata, les arguments fusent… et la mauvaise fois aussi (surtout celle de la rédactrice en chef, qui ne s’imagine que sur un mono de 50 pieds filant toutes voiles dehors, sirotant son Morito alanguie sur le pont en teck, dans un décor beau comme dans une pub de Bénéteau. Le catamaran ne lui ira pas bien au teint, c’est certain).

Pour couper court à cet interminable brainstorming (d’autant que beaucoup d’autres nous attendent), la décision est prise de faire un essai cata pour arrêter de parler dans le vide.

Nous partirons donc cet été à l’assaut des Baléares, sur les 2 coques d’un Mahé 36. On profite même de l’espace pour emmener Mamie Monique, qui partagera la cabine de Juliette.

A peine ont-ils fait le tour du bateau que les enfants nous rendent un avis unanime et explicite : y a pas photo, c’est ça qu’on veut (sic, eh oui ils ne parlent pas toujours très bien…). Théophile s’est pourtant ouvert la tête avant même la fin de l’état des lieux, au cours d’une galipette un peu trop appuyée sur le trampoline, terminée sur le soc de l’ancre, trop relevé sous le filet. La famille Pacouli (et son boulet en chef) à l’oeuvre… L’emplacement de l’ancre est maintenant la première chose qu’il vérifie sur un cata.

Nous larguons les amarres le 10 juillet, de Canet en Roussillon, pour 2 semaines de merveilleuses vacances. Ce n’est pas la première fois que nous allons faire des grands ronds dans l’eau, mais c’est la première fois depuis que nous préparons notre voyage et cela offre une toute autre perspective.

Le mauvais temps annoncé nous oblige à changer nos plans de traversée vers les Baléares : nous ne connaissons pas encore suffisamment le bateau pour attaquer, avec un avis de grand frais, les 35 à 40 heures de nav nécessaires pour rallier Minorque.  Ce sont des vacances et nous sommes de petits aventuriers. Nous nous lançons donc dans une exploration des criques de la Costa Brava, que nous ne regretterons pas au final. Petites nav (limite un peu trop petites, mais bon), jolis mouillages, belles balades et baignades à gogo.

Et au retour, un problème de réglé : ok je cède, ce sera un cata.

Publicités
Cet article a été publié dans 2010, Printemps-été. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s