Synopsis

REGARDS ATLANTIQUES

îles racontent…

D’îles en îles…

En septembre 2011, Zanzibar va larguer les amarres pour une année de navigation autour de l’atlantique nord, d’îles en archipels : Madère, Canaries, Cap Vert, Arc antillais, Haïti, Cuba, Açores… Tant à découvrir et à partager.

 Regards

« Regards Atlantiques » est un projet né de la volonté de l’équipage de tisser un lien tout au long de son voyage, un fil rouge qui réunirait toutes les communautés rencontrées au travers d’échanges culturels.

Initié par les enfants de l’école élémentaire de Cournonterral, relayé par les enfants de l’école élémentaire de Bouzigues et des écoles partenaires à destination, ce sont eux qui vont faire vivre ce projet.

A chaque escale, les jeunes équipiers du Zanzibar iront à la rencontre de ces écoliers pour capter le regard qu’ils portent sur leur monde insulaire, au travers de leurs dessins, de leurs histoires, de leurs chants, de leurs jeux ou de leurs danses.

Echanges

D’horizons si différents, vivant pourtant autour du même océan, nous souhaitons permettre à ces enfants de communiquer et d’échanger sur des thèmes communs : comment vit-on, à quoi joue-t-on, à quoi rêve-t-on … , quand on a 8 ou 10 ans, qu’on habite au Cap Vert, à Ste Lucie, à Haïti ou aux Açores…

 Partages

Nous jouerons les messagers, portant d’’île en île les portraits réalisés par chaque école mais aussi une comptine, un poème, un jeu, … un don de chaque île à la suivante, comme autant de pistes de réflexions mettant en évidence toute la richesse et la diversité culturelles de ces communautés atlantiques : qu’est-ce qui nous différencie, qu’est-ce qui peut nous rapprocher, que peut-on apprendre de l’autre ?

Pour que cette belle aventure humaine ne s’arrête pas à notre circumnavigation, une exposition viendra s’inscrire dans la continuité du projet, mettant en scène les dessins, les histoires, les chants et musiques, les photos et les capsules vidéos qui auront pu être tournées à chaque rencontre.

Et ensuite ?

La vraie réussite de ce projet serait que le fil ténu que nous aurons tendu au dessus de l’océan relie ces enfants bien après la fin de notre voyage, que de belles histoires ou de jolies comptines traversent encore les mers et voyagent d’école en école, d’île en île…

Nous nous y emploierons dans la mesure de nos possibilités, mais surtout nous avons confiance dans la détermination des enfants à toujours vouloir poursuivre leur(s) idée(s), contre vents et marées !

Publicités