Saint Lucia

Appelée Sainte Lucie en français, c’est une île volcanique : le mont Gimie culmine à 950 mètres d’altitude et Gros Piton et Petit Piton, au Sud-Ouest, bordent une large caldera et se jettent dans la mer.

L’île est indépendante depuis 1979 et fait partie du Commonwealth. On y parle anglais et on y conduit à gauche. C’est très impressionnant quand on prend un taxi, on a toujours peur d’avoir un accident !

La capitale est Castries, sur la côte Ouest de l’île (côte sous le vent des alizés). Mais avec Zanzibar nous sommes arrivés à Rodney Bay, au Nord-Ouest, après la traversée de l’Atlantique. Il y a une marina (un port pour les bateaux de plaisance).  Il fallait qu’on remplisse les réservoirs d’eau avant de pouvoir repartir en mer, qu’on bricole des trucs sur la bateau, et aussi qu’on se repose un peu, qu’on termine des évaluations du Cned pour les envoyer,  qu’on lave le linge, qu’on remplisse les placards… On y a passé Noël et Juliette a fêté son anniversaire, le 25 décembre, sur la plage !

A côté de la marina, le village de pêcheur de Gros-Ilet s’anime tous les vendredis soirs : musique et danse dans les rues ! On y déguste les plats typiques vendus par les habitants sur les trottoirs : beaucoup de beignets, saucisses et poulet grillé, poisson, légumes et riz…

Nous avons aussi fait escale à Marigot Bay, toujours à l’Ouest de l’île. On a jeté l’ancre à l’entrée de la baie,  vers la mangrove qui borde le rivage. Le paysage était très beau et on pouvait se baigner autour du bateau.

Nous nous sommes ensuite arrêtés aux Deux Pitons. C’est un parc naturel magnifique : on a pu y observer les poissons et les coraux avec les masques et les tubas. Il y a beaucoup de profondeur tout près du bord car les 2 montagnes tombent à pic dans l’océan.

L’ IEC, International Educational Center, a accepté de participer à notre projet et a travaillé à un portrait de l’île et de ses habitants. Ils ont réalisé des affiches, dessiné, mis des photos et rédigé des textes pour nous parler de leur vie. Ils ont écrit en anglais, leur langue maternelle. Essayez de comprendre ce qu’ils ont voulu dire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s