Puerto Rico

Puerto Rico est la plus petite et la plus à l’Est des îles de l’archipel des Grandes Antilles. Elle est baignée à l’Est par l’océan Atlantique et à l’Ouest par la mer des Caraïbes.

L’île a été découverte par Christophe Colomb lors de son second voyage, en 1493. Elle est restée une possession espagnole jusqu’en 1898, date à laquelle elle a été vendue aux Etats-Unis. Depuis 1952, le pays est partiellement autonome mais toujours rattaché aux USA. La langue officielle est l’anglais, mais partout on y parle espagnol.

Dans la région d’Arécibo, au  Nord de l’île, se trouve le plus grand radiotéléscope du monde : sa parabole mesure plus de 300 mètres de diamètre. Au moment de son inauguration (en 1974), un message a été envoyé dans l’espace à destination d’éventuelles civilisations extra-terrestres.

San Juan, fort El Morro

La capitale, San Juan, a été fondée par les Espagnols au 16ème siècle sur la Isleta, petite île qui ferme la baie. Elle est un riche témoignage de la période coloniale de l’île. Nous visitons le fort San Felipe del Moro, qui surplombe la mer de ses hauts murs et de ses échauguettes, déambulons le long des rues bordées de maisons aux façades colorées, empruntant le dédale de passages traversiers ombragés qui relient les petites ruelles pavées de bleu.

Parc El Yunque, cascade La Coca

Nous partons aussi à la découverte de la forêt tropicale d’El Yunque, qui recouvre la partie  Est de l’île. Il y pleut en moyenne 6 mètres d’eau par an et nous n’échapperons d’ailleurs pas à quelques petits grains ! Premier arrêt à la cascade de la Coca. Les enfants sont heureux : autant ils commencent à trouver que toutes les forêts tropicales se ressemblent un peu finalement, et qu’il n’y pas de quoi en faire tout un foin, autant les rivières et les cascades produisent toujours leur petit effet magique !

Un peu plus loin sur la route, nous nous arrêtons à la tour  Yokahu, haute de 21 mètres. Du sommet on peut embrasser d’un coup d’œil le relief escarpé et luxuriant qui s’étend jusqu’à la mer. Juju et Thibaud découvrent, ébahis, les traditionnelles fontaines à eau américaines et boivent comme des petits chameaux tellement ça les amuse !

Parc El Yunque

Puis petite rando à l’ombre des sentiers. Nous n’y croisons pas grand monde et retrouvons le calme et la sérénité de nos petites promenades habituelles, tous nos sens en éveil. On écoute le chant des oiseaux et les traquons de nos appareils photo avec plus ou moins de réussite. Malgré nos efforts, nous ne débusquons pas la « coqui », petite grenouille endémique qui peuple la forêt. Tant pis… On ramasse des graines d’on ne sait pas trop quoi, on fera des essais de plantation une fois rentrés à Cournon !

Isla Pineros

La difficulté d’un voyage en bateau n’est pas toujours là où on s’y attend le plus. Pâques nous a ainsi un peu inquiété : les cloches allaient-elles trouver Zanzibar ??? On a passé le message aux mouettes, pour qu’elles le passent aux dauphins et aux baleines, et ça a marché ! Les cloches sont passées ! Sans chocolat, mais avec des bonbons assez rigolos et étranges. Il y en avait partout sur le pont, dans les voiles, sur le trampoline. Et surtout, il y avait un gros cadeau : une bouée à trainer derrière l’annexe ! On est allé l’essayer dans une jolie petite crique, à Isla Pineros, et on a bien rigolé ! Ca décollait sur les vagues et Juju a même fini par tomber à l’eau : elle n’était pas très rassurée parce qu’il y avait des méduses… La prochaine fois on mettra le gilet de sauvetage, c’est plus prudent, même si on reste à côté de Zanzibar !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s